Google+ Badge

Friday, 24 February 2012

DROITS DES ANIMAUX ET ABATTAGE RITUEL



En affirmant que le consommateur mange de la viande Hallal sans le savoir, Marine LE PEN, a ravivé le débat sur l'abattage rituel des animaux, ce qui concerne d'une part la souffrance animale et d'autre part l'information des consommateurs.


Depuis des années déjà, Brigitte Bardot dénonce "le massacre quotidien des animaux égorgés conscients", car non étourdis au préalable.


Le 4 avril 2011, c'était le journal télévisé de France 3, le 19-20, qui rendant compte de cette situation intolérable assurait que "30% des gros bovins et jusqu'à 60% des ovins caprins étaient abattus sans étourdissement préalable". 


Cet étourdissement a été pourtant imposé par décret en 1964 pour atténuer les souffrances de l'animal.


Cependant l'abattage rituel a obtenu une dérogation à l'obligation d'étourdir l'animal, mais le consommateur lui, ignore complètement si la viande achetée provient d'animaux abattus rituellement ou non. "Est ce que cela vaut le coup de faire une polémique pour ça?" a déclaré Nicolas Sarkozy en visite à Rungis...


L'intervention de Marine Le Pen n'aura pas été inutile puisque les artisans bouchers d'Ile de France viennent de demander tant au Gouvernement qu'au Parlement Européen la mise en place d'un étiquetage obligatoire pour mentionner l'abattage hallal des animaux.




P.S. Pour prendre la mesure de la souffrance de l'animal lors de l'abattage rituel, consulter la vidéo" GAIA.be diffusée par Georges-Pierre Tonnelier,www.wat.tv